Publié le 2019-12-03 | Le Nouvelliste

L’ancien député Arnel Bélizaire a été arrêté à Jacmel vendredi soir. La nouvelle a été confirmée samedi matin par le porte-parole de la PNH, le commissaire Michel-Ange Louis Jeune. « Oui, je confirme son arrestation. D’autres personnes qui l’accompagnaient ont été également arrêtées. Il avait en sa possession des armes, des grenades, etc », a brièvement expliqué le porte-parole, qui promet plus de détails durant la journée.

Vendredi, l’ex-parlementaire avait échappé à une tentative d’arrestation de la police alors qu’il donnait une conférence de presse à Saint-Marc. Des agents des unités spécialisées de la police nationale (BLTS, UDMO et SWAT) avaient été remarqués dans les parages du restaurant où l’ancien représentant de Delmas-Tabarre se trouvait.

Le commissaire du gouvernement près le tribunal de première instance de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant, a émis un mandat d’amener contre Arnel Bélizaire. Il est accusé de « complot contre la sûreté intérieure de l’État, de l’ambassade américaine et de la brasserie La Couronne », ce, pour avoir proféré des menaces contre ces bâtiments.

Le correspondant de Radio Vision2000 à Jacmel a détaillé les armes, munitions et autres équipements trouvés dans les véhicules dans lesquels se trouvaient Arnel Bélizaire et ses 7 sept acolytes. « On a trouvé 3 fusils, 5 pistolets, 3 grenades, 1 masque à gaz, 12 chargeurs de pistolet, 8 chargeurs de fusil, des munitions, de l’argent en cash et des équipements de communication », a détaillé le journaliste.

Arnel Bélizaire était accompagné de Jean Pierre Fleure, Pierre Killick Cémélus, Bélizaire Clermont, Joanel Paul, Garry Phillemond, Mackenton Estoril et Roberson Harry Joanis. Leur convoi était composé de trois véhicules. Il s’agit d’une Toyota Hilux double cabine de couleur blanche, d’une Toyota Land Cruiser rouge, et d’une GMC de couleur blanche. La police judiciaire mène actuellement une perquisition dans un hôtel appartenant à Arnel Bélizaire situé à Lakou New York (Jacmel). Il a été transféré à Port-au-Prince par hélicoptère samedi. Le porte-parole de la PNH, Michel-Ange Louis Jeune, a indiqué qu’il sera auditionné à la DCPJ.

Publié le 2019-12-03 | Le Nouvelliste